CINÉMA – Projection-Débat

Le samedi 27 octobre, nos jeunes ont organisé la projection du film espagnol « El Sur », un film réalisé par Víctor Erice, sorti en 1983 et basé sur le roman du même nom de Adelaida García Morales.

Ce film raconte l’histoire de la vie d’une fillette, Estrella,  au nord de l’Espagne dans les années 50. Il décrit sa fascination et son admiration  pour son père qui vont s’amplifier quand elle découvre que celui-ci a passé une partie de son existence dans le sud du pays.

Bravo à Youness Jord et Younes Akherzi, ancien et nouveau participant au programme MOMKIN, pour avoir animé le débat.

 

Voici ce qu’en a pensé Younes Akherzi :

“EL SUR est une histoire dramatique dans l’Espagne des années 50. Sorti en 1983, ce film du réalisateur espagnol, Victor Erice, est intitulé “le sud”. Ce sud qu’on ne voit jamais à l’écran. Il décrit la vie d’une petite fille qui vit avec ses parents au nord de l’Espagne.  Le film raconte une partie de l’enfance de la femme qu’elle est devenue, de sa jeunesse mais surtout de sa relation avec son père qui la fascine. Ce père était un homme énigmatique. Elle imagine qu’il a connu des aventures mystérieuses dans le sud.

Le film nous fait découvrir l’architecture du nord de l’Espagne, et on remarque qu’il y a des choses communes entre l’Espagne et le Maroc, dans l’histoire des deux pays. Je pense que c’est un bon film, qui a bien été réalisé avec une technique cinématographique bien maîtrisée tant au niveau du plan que des couleurs. La mise en scène délicate, nuancée et mystérieuse avec  un juste rythme de même que les dialogues et la musique sont excellents. Il y a beaucoup de phases de silence dans le film qui ont positivement rendu service aux images. On peut aussi remarquer que de nombreuses scènes fonctionnent comme des tableaux en clair obscur. Le réalisateur nous montre dans ce film sa fascination persistante pour la mémoire et les occasions manquées, la nostalgie et la perte, le temps qui passe et les liens entre rêves privés et réalités politiques.  

A la fin, le réalisateur, Victor Erice,nous laisse imaginer la suite du film, comme il a l’habitude de le faire.

Personnellement je n’ai pas vraiment apprécié ce film sans regretter pour autant de l’avoir vu. En fait, je ne me suis pas senti concerné ou impliqué dans l’histoire, mais j’ai apprécié son côté “littéraire”. En gros je pense que le film est bon en soi.”

 

Connect Institute . Quartier Illigh 2 C33 Agadir - Maroc . www.connectinstitute.ma . Tel: +212 (0) 5 28 82 63 33
© 2015-2017 ALL RIGHTS RESERVED BY Connect Institute

All United States based donations are tax deductible. Connect Institute is a 501(c)(3) Non-profit organization located in Agadir, Morocco.
Tous les dons basés aux États-Unis sont déductibles d’impôt. Connect Institute est une organisation à but non lucratif 501(c)(3) située à Agadir, Maroc.
TAX ID # 20 – 8055418