DEBAT – Virginité

What It Means That ‘Virginity Tests’ Are Still Common In Morocco

Pour la séance hebdomadaire de débat – DARDACHA – de cette semaine, les participants ont été invités à traduire cet article en Darija. Lors de la séance ils ont réfléchi en groupes de 5 à 6 sur le sujet puis ils ont été appelés à faire des exposés individuels d’une minute chacun.

Voici quelques opinions exprimées sur le sujet :

  • Jamila El Gaadia : La virginité de la femme a toujours été un symbole de pureté dans les sociétés, même occidentales. L’évolution du monde a fait que, dans beaucoup de pays, les gens ont été obligés d’aller au delà de ces sujets, alors qu’au Maroc, nous continuons à juger l’honneur de la femme sur ce critère.  
  • Farid Darif  : Je suis prêt à me marier avec une femme qui n’est pas vierge afin de la protéger du regard de la société.
  • Meriam Ait Taleb: Dans ma famille, une jeune mariée a été tabassée par sa propre famille et par celle de son mari parce qu’elle n’avait pas saigné la nuit des noces. Après un examen chez le médecin, il s’est avéré que la fille était bien vierge. Bouleversée et humiliée, la jeune femme a fini par se suicider. Cet événement m’a terriblement choquée.
  • Zakaria Idbellahcen : Je trouve que la seule solution est une éducation qui va permettre aux femmes et aux hommes de se réconcilier avec leurs corps, et de prendre des décisions réfléchies concernant les relations et la sexualité.

Connect Institute . Quartier Illigh 2 C33 Agadir - Maroc . www.connectinstitute.ma . Tel: +212 (0) 5 28 82 63 33
© 2015-2017 ALL RIGHTS RESERVED BY Connect Institute

All United States based donations are tax deductible. Connect Institute is a 501(c)(3) Non-profit organization located in Agadir, Morocco.
Tous les dons basés aux États-Unis sont déductibles d’impôt. Connect Institute est une organisation à but non lucratif 501(c)(3) située à Agadir, Maroc.
TAX ID # 20 – 8055418